Twitter sur un smartphone

Le guide complet de Twitter pour les avocats

Il est désormais difficile de passer à côté de Twitter, même lorsqu’on est avocat. 

De plus en plus de professionnels du droit ont recours à la plateforme, dans leur vie personnelle mais également pour leur activité. 

Envie de vous essayer à Twitter pour votre communication en ligne ?

Découvrez notre guide détaillé pour : 

  • comprendre les enjeux de Twitter pour les avocats ;
  • prendre en main l’outil et créer son compte ;
  • se familiariser avec les usages et code du réseau social ;
  • connaître les risques de la plateforme.

Pourquoi utiliser Twitter lorsqu’on est avocat ?

Twitter est désormais incontournable

Le site de micro-blogging est devenu, au fil des années, l’outil de communication quotidien d’une grande partie de la population mondiale, des petits influenceurs du divertissement aux grands leaders politiques. 

On tweet comme on respire, pour le meilleur et pour le pire.

Et pour les avocats : Twitter est-il si incontournable que ça ?

Est-il réellement utile de s’adonner aux tweets lorsqu’on pratique le Droit ?

Comme pour tous les réseaux sociaux, vous lancer sur Twitter doit impérativement s’inscrire dans le développement global de la communication de votre cabinet.

Pour rentabiliser le temps et les efforts consacrés à votre compte Twitter, il est en effet indispensable d’avoir un objectif assez précis en tête.

Cet objectif va être différent d’un avocat à un autre :

  • gagner en visibilité ;
  • partager votre expertise ;
  • partager votre opinion.

Cet objectif doit également être aligné avec la stratégie globale que vous mettez en place pour votre cabinet, à savoir : développer votre clientèle, gagner en notoriété au sein de la profession, médiatiser votre profil auprès de la presse, etc.

Twitter reste avant tout un outil au service de votre communication.

Twitter ne doit pas être une fin en soi.

📌Lire aussi : Comment devenir maître de votre réputation numérique ?

Les #avantages de Twitter

  • Accessible. Twitter est probablement le réseau social le plus simple à prendre en main grâce à un nombre réduit de fonctionnalités. L’outil est donc particulièrement abordable même pour les avocats les moins à l’aise avec la communication digitale.
  • Instantané. L’impact de vos actions est immédiat, qu’il s’agisse d’un tweet ou d’un retweet. Vous interagissez en direct avec tous les autres utilisateurs.
  • Incontournable. Du citoyen lambda aux plus grandes autorités sur le Droit, tout le monde prend la parole sur Twitter, en faisant une source d’information presque illimitée.

Les #inconvénients de Twitter

  • Encombré. La quantité importante d’utilisateurs et de tweets à la seconde font qu’il est souvent difficile de sortir du lot et que vos messages soient vus, même par ceux qui vous suivent.
  • Polémiques. La liberté de parole permise par le réseau cause également l’apparition de nombreuses polémiques qu’il vaut mieux éviter, surtout lorsqu’on utilise Twitter comme un outil de communication professionnel.
  • Indélébile. Bien que vous ayez la possibilité de supprimer un tweet, il est plus que probable qu’une trace soit conservée quelque part sur un internet. Réfléchissez bien avant de tweeter !

Soyez également conscients qu’il est facile de perdre énormément de temps en utilisant Twitter sans rien produire qui ait le moindre impact sur votre communication et/ou le développement de votre activité.

Allouez vous des plages de temps dédiée à la consultation de votre fil d’actualité Twitter dans votre planning hebdomadaire ou journalier. N’hésitez également pas à planifier à l’avance vos messages avec des outils dédiés (Tweetdeck, par exemple) pour assurer une communication régulière en faisant tout à l’avance.

Faut-il utiliser votre vrai nom ou un pseudonyme ?

De nombreux avocats préfèrent un alias lorsqu’ils utilisent Twitter.

C’est une manière de protéger leur identité tout en se donnant un peu plus de liberté dans leur prise de parole.

Ainsi, le temps passé sur Twitter sert davantage à créer une sorte « d’alter ego digital » et ne contribue pas (directement) au développement de son cabinet.

C’est une approche qui n’est pas rare et peut avoir ses avantages en fonction de votre stratégie de communication.

Cela peut également être approprié si vous êtes un avocat collaborateur et que vous ne souhaitez pas que les associés du cabinet suivent vos prises de parole sur Twitter. Cela a également pour bénéfice de protéger le cabinet pour lequel vous travaillez.

Vrai nom d'avocat ou pseudonyme sur Twitter ?
Deux exemples de comptes Twitter d’avocats avec une approche différente concernant leur identité digitale, Maître Caroline Mecary et Maître Eolas.

A l’inverse, utiliser votre vrai nom aura pour conséquence de vous donner plus de visibilité.

Vous pourrez ainsi générer plus de confiance et de crédibilité auprès de vos clients et/ou confrères, mais c’est à double tranchant.

Parce que vous n’êtes pas protégé derrière une couche d’anonymat, le moindre faux-pas pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur votre image d’avocat.

Il sera également plus facile pour vos clients (parfois mécontents) ou la partie adverse d’une affaire de vous interpeler publiquement.

Pseudonyme ou vrai non ? Il n’y a pas de meilleure option, c’est à vous de choisir ce qui vous correspond le mieux.

Comment fonctionne Twitter ?

Avec Instagram, Twitter est probablement un des réseaux sociaux les plus faciles à prendre en main. 

Il ne propose que très peu de fonctionnalités pour se concentrer sur ce qu’il fait le mieux : le microblogage.

Là où Twitter se complexifie légèrement c’est dans les codes d’usage du réseau social, qu’il faut rapidement apprendre à maîtriser pour profiter de tous les avantages du service.

Les fonctionnalités principales

  • Tweeter

C’est l’usage premier de Twitter. Concrètement, il s’agit de poster un court message sur la plateforme. Important à savoir : tous les tweets sont publics, il n’est pas possible de les masquer ou de ne les rendre visibles qu’à une sélection de personnes. 

Un tweet peut contenir jusqu’à 280 caractères (depuis septembre 2017, la limite étant de 140 signes auparavant). Vous pouvez y ajouter une image, une vidéo ou encore un gif animé, mais également partager un lien vers une page web, par exemple un article de blog.

  • Répondre

Les tweets fonctionnent avec un principe de “fil” (“thread” en anglais), c’est à dire qu’il est possible de répondre à un post. Cette réponse va alors s’afficher sous le tweet initial, permettant de conserver l’historique de l’ensemble des interactions et réponses avec votre post. Il n’existe pas de limite au nombre de réponses que peut contenir un “fil” de tweets.

Exemples de tweets et retweets
Il existe de nombreuses manière de poster des messages sur Twitter, du tweet au retweet en passant par la réponse. En voici quelques exemples.
  • Retweeter

On entend par “retweet” le fait de partager un tweet posté par un autre utilisateur de Twitter, en y ajoutant un commentaire ou non. Depuis juin 2016, il est également possible de retweeter ses propres publications. Un retweet va automatiquement apparaître sur votre compte Twitter au milieu de vos propres tweets.

  • Epingler

Envie de garder en tête de vos tweets un de vos messages ? La fonction “épingler” existe pour cette raison. En épinglant une de vos publications vous vous assurez qu’elle est vue en premier par les utilisateurs visitant votre profil.

  • Messages directs

Twitter propose également un système de messagerie privée où il est possible d’échanger avec d’autres utilisateurs de la plateforme. Initialement limitée aux utilisateurs étant abonnés réciproquement, les messages directs (“direct message” en anglais, ou DM) peuvent désormais être envoyés à tout le monde, sans limitation.

Les codes et usages à connaître

  • Les mentions

Chaque compte Twitter possède un nom d’utilisateur, précédé d’une arobase “@”. Il est possible de mentionner un autre utilisateur en inscrivant son nom (par exemple @mon_avocat pour nous) dans votre tweet. Le compte mentionné recevra automatiquement une notification l’avertissant de votre mention.

A savoir : faire une mention en début de tweet limite l’apparition de votre message aux seuls utilisateurs du réseau qui suivent ce compte. Ainsi, un tweet qui commence par @mon_avocat ne sera visible que de nos abonnés.

  • Les hashtags

Les hashtags (ou mots-dièse) sont une fonctionnalité de Twitter qui a transcendé la plateforme et sont désormais utilisés plus largement dans les médias, la communication, la publicité ou encore le marketing.

Un hashtag est un mot ou un groupe de mots (sans espaces) qui peut prendre la forme d’un sujet, d’une tendance ou d’un mot clé. Ils viennent s’insérer dans le contenu d’un tweet ou en complément en début ou en fin de message. Sur Twitter, il est possible de rechercher uniquement les publications contenant un hashtag en particulier.

  • Les trending topics

En français “les sujets tendances”, les trending topics sont des mots, hashtags ou phrases bénéficiant d’une présence importante dans les tweets sur une période récente. Il s’agit généralement d’une personnalité, d’un mouvement ou d’un fait d’actualité.

Ils sont visibles dans la zone “Tendances pour vous” de l’interface Twitter. Vous avez la possibilité de filtrer les trending topics par pays afin de connaître les tendances dans cette partie du monde.

  • Les comptes certifiés

Introduite sur la plateforme pour limiter le risque d’usurpation d’identité, la certification d’un compte Twitter a vu l’apparition d’un badge bleu “Compte certifié” sur certain profils. Les comptes vérifiés permettent d’assurer aux utilisateurs l’authenticité d’un compte d’intérêt public (divertissement, politique, médias, religion, affaires, etc.).

Créer son compte sur Twitter ?

Il n’y a rien de plus simple que de créer un compte sur Twitter. Deux informations doivent être renseignées :

  • vos nom et prénom ;
  • votre adresse email (ou votre numéro de téléphone).

Suivez ensuite les indications pour créer, en quelques minutes votre compte et commencer à utiliser la plateforme.

Choisir votre nom de compte

C’est à la fois une décision capitale et une décision sur laquelle il est facile de revenir. En effet, bien qu’un nom de compte soit nécessaire pour créer votre profil Twitter, vous avez la possibilité de le changer à tout moment depuis les paramètres de votre compte. #pasdepression

En tant qu’avocat, c’est là où votre première décision importante se présente. Comme expliqué en introduction, vous avez le choix entre apparaître avec votre nom civil ou utiliser un pseudonyme qui garantira (autant que possible) votre anonymat.

Votre nom de compte est limité à 50 caractères.

Plusieurs exemples de nom de profil variés, parfois utilisant des « emoji » pour illustrer une information ou trait de personnalité.

Remplir votre profil

En plus de votre nom de compte, vous avez la possibilité d’ajouter certaines informations publiques à votre profil :

  • Une biographie (maximum 160 caractères) ;
  • Votre localisation (maximum 30 caractères) ;
  • Un site internet (maximum 100 caractères) ;
  • Votre date de naissance.

C’est dans votre biographie où vous pouvez faire preuve d’un peu de créativité pour vous présenter de manière pertinente mais engageante. Emojis, hashtags… tout est possible.

En fonction de l’orientation que vous souhaitez donner à votre compte Twitter d’avocat, il peut s’agir de mettre en avant votre spécialité, vos multiples casquettes ou, à l’inverse, rester vague (voire humoristique) si vous préférez incarner un personnage.

Editer son profil sur Twitter
Il est facile de mettre à jour son profil grâce à l’interface de Twitter. La modification est instantanée.

Personnaliser votre profil

Pour mettre votre profil à votre image, vous disposez de quelques fonctionnalités pour personnaliser les images et les couleurs de votre compte.

  • Choisir votre photo de profil

Il s’agit de votre avatar, qui sera présent sur l’ensemble de vos tweets, retweets et messages. C’est donc un élément crucial de votre profil Twitter et qui a un impact direct sur le type de communication que vous souhaitez développer sur la plateforme.

Portrait haut-de-gamme ? Photo de vacances ? Illustration décalée ? Si tout est possible, tout ne va pas nécessairement fonctionner avec tous les avocats et les publications qui seront présentes sur votre compte. 

Vous pouvez modifier votre photo de profil à tout moment, autant de fois que vous le désirez.

  • Choisir votre bannière

Autre élément visuel personnalisable, la bannière de votre compte est une image en format paysage. Vous pouvez rester dans la sobriété en utilisant un visuel à l’image de votre cabinet (logo et couleurs), opter pour un bandeau faisant la promotion d’un événement auquel vous participez ou choisir une photo en contraste total avec le métier d’avocat pour créer la surprise.

Il n’y a pas de règle particulière mais, en cas de doute, privilégiez la simplicité et la neutralité.

Comment créer ses premiers tweets ?

Prêt(e) à publier votre premier tweet ? Voici quelques conseils pour réussir vos premiers pas sur Twitter.

280 caractères maximum

Attention à ne pas dépasser la longueur maximum de 280 caractères. Si vous souhaitez publier un message plus long, vous avez la possibilité de répondre à votre propre publication pour continuer votre texte. Chaque tweet sera cependant indépendant, avec ses “j’aime” et “retweets” propres.

Cette limite de caractères doit également vous aider à vous émanciper de phrases trop longues ou alambiquées auxquelles vous avez l’habitude dans votre métier d’avocat. Restez accessible et oubliez la technicité lorsqu’elle n’est pas pertinente dans vos messages.

Les bons hashtags

Bien qu’ils n’aient rien d’obligatoire, les hashtags sont généralement nécessaire pour que vos tweets gagnent en visibilité. C’est d’autant plus vrai si vous débutez sur Twitter et que vous n’avez encore que peu d’abonnés. Ils peuvent vous aider à insérer vos tweets dans la bonne discussion ou simplement thématiser votre message. 

N’hésitez pas à vous inspirer d’autres avocats concernant les hashtags les plus utilisés et prenez, petit à petit, les bons réflexes en la matière.

Des visuels engageants

Tous les tweets n’ont pas besoin d’avoir une image ou une vidéo. C’est notamment le cas si vous participez à un fil de discussion particulièrement dynamique et avec des échanges brefs. 

Cependant, un visuel est souvent indispensable pour donner le poids nécessaire à un tweet mettant en avant une de vos publications ou un événement auquel vous avez participé. Choisissez un visuel engageant et explicite en fonction de votre message (et attention aux droits d’auteur).

Quelles sont les personnes à suivre sur Twitter ?

L’une des premières choses que Twitter vous proposera au moment de créer votre compte sera de commencer à vous abonner à d’autres comptes.

Après tout, c’est l’un des principaux fonctionnement de Twitter : vous suivez des gens et des gens vous suivent.

Vous pouvez suivre autant de personnes que vous souhaitez et, inversement, vous pouvez être suivi par une infinité d’utilisateurs.

(Pour vous donner une idée, le compte le plus suivi au monde est celui de @katyperry avec 107,8 millions d’abonnés, talonné par @BarrackObama avec 107,5 millions.)

Face à ce champ des possibles, qui avez-vous tout intérêt à suivre ?

1) Les avocats et Ordres

Commencez par vous abonner au Conseil National des Barreaux, à votre Ordre et à vos confrères avocats. Concrètement, il s’agit initialement de recréer votre réseau professionnel sur Twitter afin de pouvoir suivre leurs dernières publications et actualités.

2) Les sources officielles

Ensuite, abonnez-vous à des organismes officiels et personnalités publiques, l’idée étant de vous rapprocher au mieux de l’information qui vous intéresse dans le cadre de l’exercice de votre métier d’avocat.

3) Dans vos domaines de droit

Par la suite, tournez vous vers les comptes de personnes et d’entités qui gravitent autour des domaines de droit que vous pratiquez (ou qui vous intéressent) le plus. Ainsi, que vous exerciez le droit de la famille ou le droit de la propriété intellectuelle, vous ne serez pas amené à vous abonner aux mêmes profils.

Inutile de vous abonner frénétiquement et rapidement à une multitude de comptes sans raison. C’est principalement en utilisant le réseau, au fil de vos découvertes et échanges, que vous serez amené à suivre de nouveaux profils.

A savoir : la liste de vos abonnements est publique et peut être consultée par n’importe quel autre utilisateur. Soyez donc vigilant sur les comptes que vous suivez et les conséquences possibles pour votre image mais également d’un point de vue déontologique.

Comment gagner des abonnés sur Twitter ?

Bien que tous les tweets publiés sur la plateforme sont publics et peuvent donc être vus par tous, le meilleur moyen de donner de la visibilité à vos messages est de développer votre base d’abonnés.

Il existe plusieurs manières d’être suivi par d’autres utilisateurs :

  • Vous abonner à des comptes qui vous intéressent et/ou que vous pourriez intéresser. C’est une manière de faire un “signe de main” virtuel à la personne, en espérant qu’elle vous suive en retour ;
  • Envoyer un message privé à des utilisateurs. Attention cependant à ne pas les contacter uniquement pour leur demander de vous suivre. Il s’agit plutôt d’engager une conversation sur un sujet qui vous rapproche ;
  • Retweeter les publications d’un compte afin de montrer votre intérêt pour leurs messages et partages d’informations ;
  • Participer à un fil de discussion sur un sujet qui vous intéresse et, dans l’idéal, sur lequel vous pouvez apporter une information ou un commentaire pertinent.

Construire sa base d’abonnés ne passe cependant pas uniquement par Twitter. En effet, profitez de vos autres canaux de communication (site internet, plateforme de référencement, autres réseaux sociaux…) pour mettre en avant votre compte Twitter et inciter à vous y suivre.

Vous participez à des événements (salons, conférences, rencontres…) ? C’est l’occasion de faire la promotion de votre Twitter en utilisant les hashtags généralement créés à cette occasion. Publiez des tweets au cours de l’événement et interagissez avec les intervenants pour vous mettre en avant.

A quoi devez-vous faire attention sur Twitter ?

Comme n’importe quel espace virtuel, Twitter est un endroit qui peut s’avérer risqué. C’est d’autant plus important à avoir en tête qu’il est désormais rare qu’un message publié sur internet disparaisse vraiment définitivement. La prudence est donc de mise.

Ce que vous dites

Certains sujets restent polémiques, que ce soit au comptoir du bistro du coin ou sur un réseau social comme Twitter. La politique, la religion, l’argent… les discussions pouvant rapidement tourner au vinaigre ne manquent pas. 

Si vous utilisez la plateforme pour faire la promotion de votre activité professionnelle et plus largement mettre en avant vos différents engagements, évitez de vous retrouver dans une situation délicate, qui pourrait avoir des conséquences sur votre image sur le long terme. 

Gardez également toujours en têtes les principes déontologiques de votre profession lorsque vous tweetez.

Ce qu’on dit de vous

Gagner en visibilité peut être à double tranchant. En effet, il est possible que vous vous retrouviez au milieu d’une polémique (même malgré vous) ou qu’un de vos (ex-)clients mécontent s’acharne à vouloir vous discréditer. Utilisez Twitter pour faire une veille régulière de ce que l’on peut dire de vous et prenez les mesures nécessaires en cas de diffamation.

Vos données personnelles

Cela peut sembler évident mais il est important de rappeler que Twitter, comme n’importe quel réseau social, collecte vos informations personnelles et les conserve. En rejoignant la plateforme, vous consentez ainsi à certaines conditions d’utilisation (qu’on vous laisse le soin d’aller lire par vous-mêmes si vous le souhaitez).

Cependant, outre le fonctionnement de Twitter, il est important de rester vigilant sur les informations que vous publiez dans vos tweets. Cela peut concerner des informations vous concernant personnellement (photos, coordonnées, informations bancaires…) mais également vos clients.


En conclusion de ce guide, Twitter est un réseau social qui présente de vrais avantages pour les avocats avides de développer leur communication digitale facilement.

Est-ce une plateforme qui vous intéresse pour votre cabinet ?

Comment se sont déroulés vos premiers pas (et vos premiers tweets) sur Twitter ?

Partagez votre expérience dans les commentaires de cet article !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *