ecran-connexion-facebook

Facebook : un réseau social utile pour les avocats ?

La présence sur Internet est un enjeu important pour les cabinets d’avocats. La concurrence augmente d’année en année et de plus en plus d’avocats s’emparent des outils digitaux pour booster leur activité. Les réseaux sociaux sont un levier important pour développer sa visibilité et travailler sa réputation numérique.

Facebook est le réseau social le plus connu et le plus largement utilisé. Mais est-il réellement intéressant pour un avocat ? Quelle place doit-il avoir au sein de votre stratégie sur les réseaux sociaux ?

Une plateforme décriée mais qui reste incontournable

Facebook n’est pas le réseau social qui profite de la meilleure des réputations. Régulièrement décriée dans les médias, notamment en lien avec la protection des données de ses utilisateurs, la plateforme fait face à de plus en plus de réticences dans l’opinion  publique.

Pourtant, Facebook reste un des réseaux sociaux les plus utilisés avec, début 2019, +35 millions d’utilisateurs actifs mensuels, d’après Laurent Solly, vice président chargé de la France pour l’entreprise.

C’est 63% des internautes français (60,4 millions d’après le site Internet World Stats). Malgré sa réputation émaillée de polémiques, le nombre d’utilisateurs de Facebook a augmenté de +6% par rapport à janvier 2017.

L’usage des réseaux sociaux évolue également avec le temps, devenant désormais un canal d’information pour 67% des internautes dans le monde, d’après le rapport 2017 du Pew Research Center.

C’est particulièrement vrai pour les 18-49 ans (78% d’entre eux) mais également sur les plus de 50 ans (55% d’entre eux). Parmi les réseaux sociaux, c’est Facebook qui tire son épingle du jeu : 45% des adultes s’informent via la plateforme sociale.

Ainsi, bien que l’image de Facebook ne soit pas au beau fixe, le réseau reste incontournable pour gagner en visibilité auprès des justiciables (principalement les particuliers), et donc vos futurs clients.

Facebook est-il fait pour tous les avocats ?

Il faut le savoir dès le départ : Facebook n’est pas adapté à tous les professionnels du droit. En effet, votre intérêt à développer votre présence sur un réseau social comme Facebook est en directe corrélation avec la clientèle que vous souhaitez pour votre cabinet.

Facebook est un réseau majoritairement B2C — c’est-à-dire “Business to Consumer” — où vous allez vous adresser à des consommateurs, à des particuliers. Il s’oppose à un réseau B2B — “Business to Business” — comme LinkedIn, dont l’audience seront des entreprises et autres professionnels.

Ainsi, si vous exercez en droit des fiscal ou en droit des sociétés, Facebook n’est très certainement pas la plateforme où placer tous vos efforts.

A l’inverse, certains domaines de droit peuvent avoir leur place sur ce type de réseau :

  • Par exemple, le droit de la propriété intellectuelle, notamment en matière de droits d’auteur ou de contrefaçon, peut trouver une audience auprès des particuliers, notamment en écho à l’actualité.
  • De la même manière, des articles ou autres contenus sur le droit pénal pourront s’avérer particulièrement efficaces, les faits divers et affaires judiciaires étant très populaires dans les médias.
  • Enfin, le droit de la famille et plus particulièrement les thématiques telles que le divorce ou la filiation vont intéresser une grande partie des utilisateurs de Facebook, notamment les femmes.
facebook-exemple-pages-droit-famille
En cherchant le droit de la famille sur Facebook, ce sont des pages d’avocats qui tiennent les premières places des résultats.

Des exemples qui n’ont rien d’exhaustifs. Avant de vous décider, étudiez les pages (d’avocats ou non) que vous pouvez trouver sur le réseau. Que pourriez vous apporter de similaire… ou au contraire de différent !

Pour résumer : l’utilité de Facebook pour votre cabinet dépend à la fois des centre d’intérêt des utilisateurs du réseau et de la clientèle que vous essayez d’atteindre.

Quels sont les avantages de Facebook pour un avocat ?

Ou, passer du temps à développer votre présence sur Facebook est-il vraiment rentable ?

Nous n’allons pas vous mentir, créer une page Facebook ne va pas subitement démultiplier le nombre de justiciables qui viennent taper à la porte de votre cabinet.

Ce réseau est cependant un levier à activer pour développer votre présence sur Internet et travailler votre réputation numérique.

1) Vous améliorez la visibilité de votre cabinet et de votre marque

Votre page Facebook est une réelle vitrine pour votre cabinet. Elle vous présente, votre activité et votre expertise. Il est important d’y indiquer vos horaires de consultation et le moyen de vous contacter.

Éventuellement, et si vos prestations s’y prêtent, vous pouvez indiquer vos honoraires, voire même vos offres, directement sur la page.

facebook-omer-avocats-exemple-page
Sur sa page, le cabinet OMER Avocats utilise toutes les fonctionnalités de la plateforme pour mettre en avant son activité : partage d’articles pédagogiques, informations de contact complètes et même une indication tarifaire de sa prestation phare.

A savoir : votre page Facebook est référencée sur les moteurs de recherche (Google) automatiquement. Ainsi, si vous n’avez pas de site internet ou que vous n’êtes pas présent sur une plateforme de mise en relation, vous profitez d’un peu de visibilité lorsque les internautes cherchent votre nom ou celui de votre cabinet.

2) Vous diffusez facilement le contenu que vous produisez

Comme nous vous l’avons conseillé sur ce blog, vous avez tout intérêt à produire du contenu sur Internet pour gagner en visibilité et mettre en avant votre expertise.

Facebook est un canal de diffusion idéal pour partager, facilement et gratuitement, votre contenu à une audience large, en quête d’informations juridiques.

3) Vous profitez d’un canal de communication pour votre cabinet

Facebook est un moyen simple de partager l’actualité de votre cabinet. Par exemple votre participation à des événements publics, conférences, salons ou encore votre présence lors de séances de consultations gratuites (organisées par votre Barreau, une association, etc.).

Profitez également du réseau pour partager vos publications dans la presse, articles mais aussi vos éventuelles interviews.

facebook-capstan-avocats-exemples-posts
Le cabinet Capstan Avocats utilise Facebook pour relayer son actualité, tel que le lancement d’une application sur l’actualité du droit social ou l’ouverture d’un nouveau bureau.

Le respect de la déontologie de la profession

En utilisant votre page Facebook, restez vigilant sur le bon respect de la déontologie de votre profession d’avocat (interdiction de démarchage, non citation du nom des clients, délicatesse et dignité…).

Attention aux informations que vous partagez et au bon respect du cadre législatif (notamment les droits d’auteur). Un petit coup d’oeil aux Condition d’utilisation de Facebook ne seront pas non plus de luxe pour vous renseigner.

Soyez particulièrement attentifs lors de vos échanges, notamment avec vos clients, via la plateforme. En effet, vous n’êtes pas à l’abri de commentaires négatifs de clients mécontents. Une situation difficile à gérer pour un avocat, avec le risque de briser le secret professionnel en échangeant publiquement.

Nos conseils lors de la création de votre page Facebook

La création d’une page d’entreprise sur Facebook est entièrement gratuite. La mise en place est facile à réaliser si vous suivez les instructions données par la plateforme. Il existe également de nombreuses pages d’aide à votre disposition.

Nous avons cependant souhaité énumérer quelques conseils à votre attention avant de vous lancer :

  • N’oubliez pas de personnaliser la page, c’est-à-dire d’ajouter une photo de profil ainsi qu’une photo de couverture. Comme sur votre fiche sur une plateforme de mise en relation, la photo est un élément crucial pour capter l’attention et vous différencier ;
  • Assurez vous que vos informations de contact sont bien à jour pour qu’on puisse facilement vous contacter, avec un lien vers votre site ou votre fiche sur mon-avocat.fr si vous en avez une ;
  • Vous avez la possibilité d’ajouter des utilisateurs supplémentaires à votre page, avec la possibilité de déléguer certaines actions, par exemple à un assistant ou un chargé de communication ;
  • Sachez également que vous pouvez désactiver la fonctionnalité de contact via Messenger. Cela peut être une bonne idée lors de votre prise en main de la page, pour vous éviter trop de pression. Tout de même, Messenger est un moyen de capter des clients, donc à ne pas négliger.

Vous avez décidé de créer une page Facebook pour votre cabinet ? Expliquez-nous dans les commentaires ce qui vous a fait sauter le pas et partagez avec vos confrères les succès qui ont suivi !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *