photo-avocat-relation-clients

Ce que vos futurs clients attendent de vous en 2019

Nous avons coutume de souhaiter aux avocats de notre réseau « une année riche en affaires ». Le moment n’a jamais été aussi propice pour vous aider à concrétiser ce vœu. Au programme, rien de prophétique : seulement nos observations sur ce que vos clients de demain attendent de leur avocat.

Vous avez à peine eu le temps de découvrir nos 5 conseils pour bien commencer la nouvelle année qu’il est déjà l’heure de vous mettre en ordre de bataille pour 2019.

Quels seront vos grands projets pour l’année ?

Comment comptez-vous développer votre activité ?

Vous cherchez les bons leviers de croissance à activer ?

Nous avons regroupé pour vous 5 choses que vos futurs clients s’attendent à trouver lorsqu’ils contactent un avocat.

1. Des honoraires justes et transparents

Plus que jamais en ce début 2019, la question du pouvoir d’achat est au cœur des préoccupations des justiciables.

Et faire appel à un avocat n’échappe pas à cette problématique financière.

Comme le révèle un sondage réalisé par l’IFOP pour le Conseil des Avocats de Paris, 24% des justiciables interrogés déclarent avoir déjà renoncé à faire appel à la justice pour des raisons financières (13% des sondés l’on fait « une fois » et 11 % « plusieurs fois »).

Ajoutez à cela que 41% des sondés ignoraient que (sous conditions) l’aide juridictionnelle permettait de bénéficier d’une prise en charge totale par l’État des honoraires et frais de justice (avocat, huissier, expert, etc.).

Ces quelques statistiques soulignent l’importance d’honoraires d’avocat justes et transparents.

Un double intérêt pour vous : entamer une meilleure relation (de confiance) avec vos nouveaux clients, et limiter les mauvaises surprises et les risques d’impayés.

Deux possibilités à envisager pour vous en 2019 :

  • Repensez votre grille tarifaire pour qu’elle reflète au mieux votre service (nouveaux tarifs, abonnement, consultation sans ouverture de dossier…)
  • Révisez la manière dont vous communiquez vos tarifs à vos clients

2. Pouvoir vous trouver en quelques clics

D’après un rapport récent de l’ARCEP sur l’état d’Internet en France, 74 % de la population française utilise désormais Internet quotidiennement.

Preuve est qu’Internet et plus largement les objets connectés font désormais partie du quotidien de la majorité des justiciables.

Prenez en compte également que 80% des utilisateurs cherchent de l’information sur des produits ou services lorsqu’ils utilisent le web.

Vous commencez à vois pourquoi, en 2019, la question n’est donc plus de savoir s’il est nécessaire d’avoir pignon sur rue mais de savoir si vous êtes bien référencé sur Internet.

Mais on vous le concède, le référencement, ce n’est pas votre métier.

Vous, c’est la pratique du droit.

Vous avez de la chance, parce que le référencement, nous, on ne connait pas trop mal.

Depuis 4 ans déjà mon-avocat.fr référence les avocats français, indépendants et associés, sur Internet.

Notre rôle : vous faire profiter d’une meilleure visibilité et de nouveaux dossiers régulièrement.

3. Une relation client connectée

En 2019, la place du digital au sein de votre cabinet sera centrale.

Désormais, il n’est plus possible de vous passer des outils de communication modernes utilisés quotidiennement par les justiciables.

L’enjeu de développer une relation client connectée est multiple :

  • Vous améliorez votre disponibilité auprès de vos clients en faisant preuve de davantage de souplesse dans vos moyens de communication ;
  • Vous êtes présent où se trouvent vos futurs clients, en adoptant les derniers outils de messagerie instantanée comme Messenger ou WhatsApp, désormais incontournables en France ;
  • Vous vous différenciez de votre concurrence en modernisant vos méthodes de travail et bénéficiez d’un bouche-à-oreille de vos clients connectés.

En travaillant à une relation client connectée, l’idée n’est pas de bouleverser votre manière de travailler par principe.

Vous devez plutôt identifier les nouveaux besoins de votre clientèle en fonction de votre secteur et vos domaines d’intervention.

Ainsi, à vous de trouver les bonnes méthodes et outils pour y répondre de manière proactive.

Soyez cependant certain qu’un particulier voulant divorcer ou un entrepreneur cherchant à créer sa société seront, l’un comme l’autre, sensibles à une communication plus moderne et directe avec leur avocat.

4. Une pédagogie à toute épreuve

Nous venons de le voir, Internet et plus largement la digitalisation de notre société fait évoluer les habitudes des justiciables.

Ils étaient 82% à répondre dans ce sens lors d’une étude sur l’accès au droit et les besoins en matière d’information juridique en France menée par AVIJED et le Village de la Justice.

Pour autant, cette quête d’informations de la part des justiciables se heurte à un problème de taille.

Plus d’une personne sur quatre (22%) a des difficultés à comprendre l’information juridique qu’elle trouver sur Internet.

Qui plus est, plus de la moitié des sondés (56%) comprend plus ou moins facilement les renseignements juridiques dénichés.

Par conséquent, pour vos clients, il existe ainsi un vrai besoin de vulgarisation juridique.

Un besoin déjà identifié par la profession puisque l’étude citée ci-dessus explique que 78% des professionnels du droit vulgarisent le droit de manière régulière.

Lire aussi : Legal Design, une nouvelle relation client plus collaborative

Ils reconnaissent aussi quasi-unanimement la nécessité de la vulgarisation pour rendre le droit accessible et intelligible aux clients/justiciables profanes.

Pour autant, l’exercice de la vulgarisation elle est plus ou moins simple pour 50% des professionnels du droit interrogés, plutôt difficile pour 41% d’entre eux, et très difficile dans 5% des cas.

Plus que jamais pour les avocats il est important d’adopter une approche collaborative de la relation client avec, en son cœur, de la pédagogie.

Notre conseil : mettez en place des outils de communication adaptés à vos domaines d’expertise et votre clientèle (supports explicatifs, présentations, vidéos…).

Après cela, travaillez avec vos clients pour les améliorer et les multiplier au fil du temps.

5. De la vidéo, reine d’Internet en 2019

La vidéo, format favori des internautes ?

Quotidiennement en 2018 :

  • 8 millions de vidéos sont postées sur Facebook ;
  • 1,5 milliards d’abonnés sur Youtube regardent 1 heure de vidéo ;
  • 300 millions de personnes utilisent Insta Stories.

Toujours pas convaincu ?

D’après une étude réalisée par Hubspot, entre 2017 et 2018, le nombre d’entreprises qui utilisent les vidéos est passé de 63% à 81%.

Un format de plus en plus adopté par les professionnels.

Et pour la simple et bonne raison que…

Lorsque sur une page de la vidéo et du texte étaient disponibles, 72% des gens préfèrent regarder la vidéo pour en apprendre plus sur le produit ou le service présenté.

Et si la vidéo créée pour une audience spécifique est appréciée, 83% des internautes envisagent de la partager avec leurs amis.

Par conséquent : avocat et créateur de vidéos, une bonne idée ?

Créer des vidéos et interagir avec une communauté n’a que des avantages :

  • Une plus grande proximité : l’occasion de changer l’image de l’avocat aux yeux de certains justiciables en injectant de l’humain dans votre communication.
  • Une plus grande accessibilité : vous vous inscrivez avec vos vidéos dans les habitudes quotidiennes des justiciables, pour qui Youtube, Facebook et co. sont des réflexes journaliers.
  • Une plus grande visibilité : vous touchez une nouvelle clientèle, plus diverse et potentiellement plus encline à partager vos vidéos.

La vidéo est un format incontournable en 2019 mais reste encore peu exploité par la profession, à l’exception de quelques avocats s’étant lancé dans cette aventure.

Et pour vous… une réelle opportunité à saisir cette année ?

Par exemple, pourquoi ne pas présenter votre cabinet et vos collaborateurs en vidéo ?

Détailler votre grille tarifaire et vos prestations ?

Ou décrypter les évolutions récentes de la profession aux profanes ?

Lire aussi : Avocat et YouTubeur : nos conseils pour vous lancer

Quels sont vos projets pour 2019 ?

Les attentes de vos clients et futurs clients sont nombreuses, et peuvent difficilement être toutes résumées dans un article.

Et vous, quels souhaits avez-vous identifié auprès de votre clientèle ?

Vous avez la parole, dans les commentaires de cet article.


2 thoughts on “Ce que vos futurs clients attendent de vous en 2019

  1. Bonjour à tous,
    J’étais convaincue, je le suis encore plus 🙂
    Belle et heureuse année à toute l’équipe.
    Marie-Eve GUILLOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *