photo-avocat-homme-noir-cabinet

5 compétences qu’attendent vos clients chez leur avocat

Bien souvent, ce sera avant tout votre expertise dans vos domaines de prédilection qui fera venir un justiciable jusqu’à votre cabinet. Pour autant, il est important de ne pas oublier que vos clients ont d’autres attentes que vos compétences en droit dans la résolution de leur affaire. Tour d’horizon des aspects indispensables à développer pour satisfaire et fidéliser votre clientèle.

Une communication soignée

Consulter un avocat est une démarche anxiogène pour la plupart des justiciables, généralement profanes en droit et se retrouvant dans une situation difficile, nécessitant des conseils voire une défense devant le tribunal. Pour cette raison, une bonne communication avec vos clients est essentielle.

Établir un bon dialogue lors de la première consultation passe d’abord par l’écoute. Seul votre client est capable de vous expliquer sa situation et ce qu’il attend de vous.

Dans vos échanges, n’hésitez pas à reformuler ses besoins pour montrer à votre client que vous avez bien compris les enjeux de sa visite. Adoptez un discours clair, concis et convaincant : votre éloquence ne doit pas être réservée au tribunal mais aussi servir à rassurer votre client. 

Sachez également rendre accessible le droit en présentant clairement et facilement des informations et procédures parfois complexes pour les justiciables, comme par exemple certains textes de loi, difficiles à lire et comprendre. Vous saurez en donner l’essence à vos clients, comme vous le faites aux juges et jurés.

Une stratégie personnalisée

N’ayez aucun doute là-dessus : lorsque votre client passe la porte de votre cabinet, il veut se sentir unique, un client privilégié. Parce que votre objectif sera toujours de fidéliser vos clients pour qu’ils fassent de nouveau appel à vous dans le futur ou vous recommandent à leurs proches, vous avez donc tout intérêt à pratiquer une approche personnalisée, dès le premier rendez-vous.

Bien que dans de nombreux cas il est plus simple et plus rapide de proposer une stratégie standard à votre client, prenez le temps de lui présenter de manière personnalisée, en adaptant votre discours et vos propositions à ses besoins. L’idée est de montrer que si la procédure que vous allez engager est relativement classique, vous avez bien identifié les enjeux qu’elle présente pour votre client.

un avocat et son client se serrent la main
Mettre en place une stratégie personnalisée est une des clés pour établir une relation de confiance avec vos clients

Une maîtrise de la technologie

La technologie progresse vite et soyez assuré(e) qu’une grande partie de vos clients se tient à jour des dernières nouveautés, notamment en ce qui concerne les usages numériques. A titre d’information, en 2018, 88% de la population utilise internet en France [1].

Pour répondre aux attentes de vos futurs clients, faites donc de votre mieux pour vous familiariser avec les outils digitaux d’usage dans votre profession. Soyez même curieux des nouveautés dans le domaine de la legaltech qui pourraient faciliter la question de votre cabinet, comme le fait déjà mon-avocat.fr pour vous.

De nos jours, connaître et maîtriser sur le bout des doigts votre boîte de messagerie électronique est une nécessité pour bien organiser vos dossiers et leur suivi. De plus en plus, les échanges avec vos clients se feront par email, ne négligez donc pas cet outil.

Initiez-vous également aux usages d’internet pour devenir un vrai avocat connecté. Votre objectif : savoir rechercher et analyser rapidement et efficacement des informations juridiques, mais également être capable de vous renseigner sur vos (futurs) clients afin de bien préparer vos consultations. Google, réseaux sociaux… ne négligez aucune source d’information.

Une transparence sur les honoraires

Le coût d’un avocat reste un frein important dans l’esprit des justiciables. Si bien que, d’après une étude Opinion Way [2], 86% d’entre eux trouvent difficile de trouver par eux-mêmes un bon avocat à un prix abordable.

La transparence des honoraires est donc un sujet qu’il ne faut pas prendre à la légère. L’établissement d’une convention d’honoraires écrite entre vous et votre client est obligatoire. Il est surtout important de lui expliquer clairement les modalités de détermination et l’éventuelle évolution du montant qu’il vous doit.

Lire aussi : Avocats, repensez vos honoraires !

Une bonne organisation

Lorsqu’un justiciable fait appel à un avocat, il veut avoir l’impression d’en avoir pour son argent. C’est d’autant plus vrai si vous appliquez des honoraires au temps passé ou que votre client bénéficie d’un abonnement auprès de votre cabinet.

Pour autant, il est courant dans votre travail d’avocat d’être accablé de grosses charges avec une multitude de dossiers et des délais qui se raccourcissent sans cesse. Il est donc indispensable de bien vous organiser et d’apprendre à travailler dans un temps limité pour éviter les journées à rallonge.

Dans les plus petits cabinets, vous serez bien souvent contraint de développer des compétences multitâches (prise de rendez-vous, saisie des documents, classement de dossiers…) tout en faisant preuve d’une bonne planification. Sachez ainsi gérer votre temps en priorisant les tâches les plus importantes ou pouvant vous faire gagner du temps.

Quelles sont les compétences que vous pensez développer pour soigner votre relation client et accroître votre activité ?

N’hésitez pas à laisser votre témoignage dans les commentaires. Dites nous si un article allant plus en détail sur une des compétences explorée ici vous intéresse.

[1] https://www.blogdumoderateur.com/etat-lieux-2018-internet-reseaux-sociaux/
[2] http://opinionlab.opinion-way.com/dokumenty/OpinionWay_pour_Avostart_Trouver_le_bon_avocat-Novembre2015.pdf


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *