photo-avocat-homme-lunettes-lumieres

5 choses à faire pour bien commencer la nouvelle année

24 décembre 2018 Développer votre cabinet Par:

Vous le savez : c’est la nouvelle année. Une échéance plus symbolique qu’autre chose mais, pour votre cabinet, l’occasion d’un nouvel élan. Parce que nous nous impliquons dans le développement de votre activité et de votre clientèle, nous avons regroupé pour vous nos meilleurs conseils pour l’année 2019.

1. Faites le bilan sur l’année passée

Avec une nouvelle année qui débute, c’est très certainement le moment idéal pour faire le bilan de celle qui s’achève.

Si vous avez la possibilité de dresser un bilan sur de nombreux aspects de votre cabinet, celui qui compte vraiment est votre clientèle.

Qu’ont pensé vos clients du montant de vos honoraires ? Du suivi de leur dossier ? De leur accueil dans votre cabinet ?

Autant de questions sur lesquelles vous pouvez avoir une petite idée… mais aucune certitude.

C’est pourquoi nous vous conseillons de lancer une enquête client.

Pour vous aider, nous mettons à votre disposition un guide en 2 parties pour créer un questionnaire de satisfaction sur mesure pour votre cabinet.

L’occasion de recueillir l’avis de vos clients, mais aussi (et surtout) des clients que vous avez perdu en cours d’année.

Votre objectif : trouver des pistes d’amélioration pour votre cabinet pour l’année 2019.

2. Instaurez de la nouveauté

Nouvelle année synonyme de nouveautés pour votre cabinet ?

Pour savoir où mettre vos efforts, nous vous proposons de créer une feuille de route 2019 pour votre cabinet.

Utilisez les résultats de votre enquête de satisfaction.

Revisitez toute autre observation faite au cours de l’année (en échangeant avec un confrère, en ayant assisté à une conférence…).

Bref, ressortez toutes vos idées, nouvelles et anciennes, des cartons :

  • Améliorer l’accueil de vos clients dans votre cabinet ;
  • Revoir la décoration de votre espace de travail ;
  • Mettre en place un site internet pour votre cabinet ;
  • Mieux gérer le règlement de vos honoraires et vos impayés…

Une fois vos envies listées, appliquez à chacune un coefficient de difficulté (temps à consacrer, ressources à dépenser…) et de priorité (gain de productivité, acquisition de nouveaux clients…).

Ne négligez pas les projets qui pourraient vous différencier de la concurrence. Profiter de cette nouvelle année pour que votre cabinet se démarque des autres aux yeux de vos futurs clients.

Très rapidement vous verrez émerger les projets à mettre en œuvre en premier et ceux qui peuvent attendre quelques mois.

Répartissez alors chaque projet sur la durée de l’année 2019 pour organiser vos efforts.

Il n’est pas question de tout vouloir faire en même temps.

Laissez-vous le temps de mettre en place jusqu’au bout de réelles améliorations pour votre cabinet et récoltez-en les fruits.

Retrouvez l’interview de Stéphanie Marais-Batardière dont la pratique du droit par le Legal Design a changé sa manière de travailler. Une nouvelle approche de la relation client plus collaborative qui a transformé l’ADN de son cabinet.

3. Repensez vos honoraires

Depuis quand n’avez-vous pas fait un point sur vos honoraires ?

Vos clients vous en ont peut-être touché un mot dans votre enquête de satisfaction ?

Et s’il était temps de réviser votre grille tarifaire ?

La nouvelle année peut être l’occasion parfaite pour vous plonger dans vos comptes et voir ce qui pourrait être ajusté.

A la baisse… ou à la hausse.

En effet, votre grille tarifaire va s’appuyer sur plusieurs critères :

  • Vos charges mensuelles ;
  • Votre clientèle et vos domaines de compétences ;
  • Le temps que vous consacrez à une affaire ;
  • Votre expertise.

Autant d’aspects qui ont pu évoluer au cours de l’année écoulée et pourraient se reporter sur le montant de vos honoraires.

Si vous avez passé une mention de spécialisation.

Si vous avez déménagé votre cabinet.

Ou encore si vous avez lancé de nouvelles prestations.

Notre suggestion : envisagez un tarif spécial pour une consultation sans ouverture de dossier, dans une démarche purement commerciale.

Une bonne manière d’agrandir votre offre, de vous démarquer de vos concurrents et de séduire de nouveaux clients.

4. Soignez votre réputation numérique

Ne laissez pas Internet gérer votre réputation à votre place.

On le sait, la question de la notation des avocats reste une problématique complexe et les réponses ne sont pas encore toutes là.

Ne baissez pas les bras et, surtout, ne subissez pas Internet.

Utilisez-le à votre profit.

Les réseaux sociaux sont un levier de communication et d’acquisition de clients de plus en plus utilisé par la profession. Ne ratez pas le coche.

Profitez de la nouvelle année pour redoubler d’activité sur un réseau que vous affectionnez ou expérimentez avec une nouvelle plateforme.

A Lire : Pourquoi développer une stratégie sur les réseaux sociaux ?

Notre réseau social préféré : LinkedIn.

A nos yeux, il s’agit du réseau à ne pas négliger lorsqu’on est avocat. La plateforme est idéale pour échanger avec vos clients et rester au courant de leur actualité professionnelle mais également pour vous renseigner sur des prospects avec qui vous avez rendez-vous.

Vous souhaitez utiliser votre LinkedIn au maximum de son potentiel ? Voici nos techniques pour optimiser votre profil LinkedIn en 4 étapes. En janvier, passez un coup de plumeau sur page et mettez en avant vos succès de l’année précédente (collaborations, participations à des événements, articles de presse…).

5. Travaillez votre référencement sur Internet

Vous le savez mieux que quiconque : le nombre d’avocats en France ne cesse d’augmenter en année.

En 2018, vous étiez près de 67 000 recensés par le ministère de la Justice.

Avec une hausse du nombre d’avocats (+38% en 10 ans), la concurrence est de plus en plus rude.

Par conséquent, être bien référencé sur Internet devient une nécessité pour de nombreux cabinets.

Bien que ça reste possible, se référencer soi-même est compliqué.

Les techniques de référencement sont longues, vont demander beaucoup de ressources et vous n’êtes pas sûr que cela paye à la clé.

Pour cette raison, nous vous encourageons à faire confiance à une plateforme comme mon-avocat.fr si vous exercez en France et my-lawyer.be si vous exercez en Belgique.

Nous travaillons au quotidien pour développer votre présence en ligne, notre expertise.

Quant à vous : vous concentrer sur votre métier, le conseil et la défense des justiciables qui vous contactent par le biais de notre réseau.


Envie de vous lancer un challenge avec la nouvelle année ?

Que diriez-vous d’un nouveau projet qui vous différencierait immédiatement des autres cabinets ?

Bonus : créez votre chaîne YouTube

YouTube est le 2ème moteur de recherche après Google, consulté par pas moins de 37,5 millions de Français chaque mois.

Pour vous, YouTube est un véritable vivier de potentiels clients qui s’ignorent.

Soyez présents sur la plateforme pour répondre aux questions des justiciables et développez votre image d’expert auprès de votre clientèle.

Suivez notre guide pour « Avocat et Youtubeur » pour découvrir tous les conseils pour vous lancer.

Vous aussi, misez sur le numérique pour développer votre cabinet, comme Alexiane Wyns qui développe sa chaîne YouTube depuis plusieurs années. Retrouvez son interview.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *