Enjeu de taille pour les avocats : améliorer sa présence en ligne pour développer son activité. Vous avez déjà fait des efforts importants en matière de référencement, que ce soit grâce à votre site internet ou en étant présent sur une plateforme de mise en relation avec des justiciables comme mon-avocat.fr ou my-lawyer.be.

Vous savez également qu’une bonne relation client passe par l’utilisation des outils numériques, de la prise de contact jusqu’à la fidélisation. Un levier d’acquisition est cependant souvent négligé par les avocats : les réseaux sociaux.

Une stratégie de réseaux sociaux, pour quoi faire ?

Vous êtes désormais familier avec la notion “d’avocat connecté”, c’est-à-dire un avocat qui utilise tous les outils numériques à sa disposition pour faire croître son activité, par l’acquisition de prospects ou le développement de sa présence en ligne.

Pour tout avocat connecté, les réseaux sociaux sont un levier supplémentaire à s’emparer pour venir compléter son arsenal. Mais l’utilisation des réseaux sociaux ne s’improvise pas et doit faire l’objet d’une stratégie pensée comme soutien aux autres leviers d’acquisition que vous avez développé.

Développer une stratégie à destination des réseaux sociaux — on parle aussi dans le jargon du web de SMO, pour Social Media Optimization — a plusieurs objectifs :

  • atteindre des clients potentiels que vous n’auriez pas pu toucher autrement ;
  • améliorer votre e-réputation et développer une image de marque qualitative ;
  • gagner en visibilité et améliorer votre référencement.

Faites le choix des bons réseaux sociaux

Des réseaux sociaux, il en existe beaucoup et il en apparaît de nouveaux constamment. Facebook, LinkedIn, Twitter et maintenant Youtube ou encore Instagram… Faut-il vraiment être présent sur toutes ces plateformes ? La réponse est non.

La première étape de votre stratégie de réseaux sociaux est de définir quels sont les réseaux sur lesquels vous devez placer vos efforts. Il existe en effet de plusieurs types de réseaux sociaux :

  • les réseaux généralistes (Facebook, Twitter…) ;
  • les réseaux de partage (Youtube, Instagram, Pinterest...) ;
  • les réseaux professionnels (LinkedIn, Viadeo…).

Si les réseaux professionnels sont particulièrement intéressants pour faire du networking et suivre autant vos confrères que votre concurrence, ils seront une faible source de prospects. Ils restent cependant indispensables à intégrer à votre stratégie. A l’inverse, les réseaux généralistes toucheront une audience plus large mais également plus profane en matière de droit. Il faudra donc adapter votre communication en conséquence.

N’ayez pas peur d’expérimenter

Vous utilisez très certainement déjà des réseaux sociaux dans votre vie personnelle pour rester en contact avec vos proches ou suivre des marques et entreprises que vous appréciez. Dans votre activité professionnelle, ne vous cantonnez pas aux seuls réseaux avec lesquels vous êtes familier.

N’ayez pas peur de sortir de votre zone de confort. Les usages évoluent sans cesse et vos futurs clients se trouvent peut-être sur un réseau social que vous n’avez jamais essayé. Alors lancez-vous, expérimentez et voyez si vous n’avez pas la possibilité de gagner en visibilité de cette manière. C’est par exemple le cas d’Alexiane Wyns, avocate au barreau de Bruxelles, que nous avons interviewé et qui a lancé sa chaîne Youtube où elle décrypte le droit dans des vidéos.

avocat-web

Restez dans votre domaine de compétences

Les réseaux sociaux sont un terrain de jeu très large où cohabitent une infinité de thématiques. On y parle des derniers succès au box-office, du tout nouveau téléphone d’Apple, des débats politiques de tous bords… Pour ne pas nuire à votre réputation, tâchez de rester dans votre domaine juridique et de n’aborder que des sujets qui gravitent autour de votre activité.

Au moment de créer votre stratégie de réseaux sociaux, définissez une ligne directrice et tenez vous y. Qu’il s’agisse d’une page Facebook, d’un profil LinkedIn ou d’un compte Twitter, ces espaces ont avant tout pour but de valoriser votre activité et vos compétences.

Fixez vous des objectifs réalistes

Apparaître subitement sur les réseaux sociaux ne va pas faire exploser votre activité, soyez-en conscient(e). Pour ne pas être déçu(e), voire découragé(e), il est nécessaire de se fixer des objectifs qui soient avant tout réalistes.

Dressez en premier lieu une liste des contenus que vous souhaitez partager sur vos comptes. S’agit-il d’articles de blog ? D’actualités de votre cabinet ? De vos participations à des événements ?

Déterminez ensuite votre cadence de publication. En fonction du temps que vous souhaitez consacrer à vos réseaux sociaux, fixez combien de fois par semaine ou par mois vous souhaitez prendre la parole sur vos différentes pages. Privilégiez des publications régulières, même si elles sont espacées, plutôt qu’un grand nombre de publications en quelques jours suivies d’un silence radio pendant plusieurs mois. Prenez également en compte les horaires où vos clients se trouvent sur internet pour optimiser votre visibilité.

Participer aux conversations, une bonne idée ?

Interagir avec des internautes sur les réseaux sociaux présente certains avantages. Il ne s’agit pas ici de donner des conseils juridiques gratuits mais plutôt d’augmenter votre visibilité ainsi que votre crédibilité, notamment en intervenant sur vos domaines de prédilection.

Réseaux sociaux

A chaque réseau social sa stratégie

Il n’existe pas UNE stratégie de réseaux sociaux mais DES stratégies, qui seront différentes en fonction du réseau social que vous souhaitez explorer. Focus sur les trois principaux réseaux utilisés par les avocats.

Facebook

Facebook sera particulièrement adapté à des publications qui évoquent la vie interne de votre cabinet. L’occasion de montrer une autre image de vous à vos clients, mais également de séduire de nouveaux collaborateurs. En allouant un petit budget à vos publications, vous avez la possibilité de cibler des prospects localement et accroître votre visibilité rapidement.

LinkedIn

Réseau professionnel par excellence, LinkedIn vous permettra de suivre l’évolution professionnelle de vos clients mais aussi de développer votre réseau. Gardez un oeil sur votre concurrence, suivez vos collaborateurs et partagez des contenus qui pourraient intéresser d’autres avocats ou professionnels du secteur du droit.

Twitter

La plateforme de micro-blogging n’est plus à présenter : elle permet de poster des messages courts, qu’il s’agisse de partager un contenu ou de commenter l’actualité. Pensez à utiliser les bons hashtags pour que vos publications aient un impact décuplé mais restez à distance des tweets et sujets polémiques.

Recevoir les prochains articles par e-mail

Laisser un commentaire

Articles populaires