Vous exercez en droit de la famille et vos clients viennent régulièrement vous voir pour un divorce par consentement mutuel.

La procédure, simplifiée depuis la réforme de 2017, permet de s'affranchir d'un passage devant le juge. Si les deux parties sont d'accord sur les termes du divorce et acceptent les conditions de l'une et de l'autre, un divorce à l'amiable est un véritable gain de temps. 

Faire en sorte que les justiciables comprennent mieux le droit est une nécessité.

C'est pour cette raison que nous avons pris le parti de proposer des vidéos de moins de deux minutes expliquant les différentes étapes de certaines procédures où le rôle de l'avocat est essentiel. 

Vous aider à développer votre clientèle est le coeur de notre métier. 

Motion Design : Valentin Bonnet 

N'hésitez pas à partager cette vidéo auprès de vos clients afin qu'ils comprennent mieux les différentes étapes du divorce pour appréhender cette étape avec confiance. 

Transcription de la vidéo : 

Mathieu et Pauline sont mariés depuis 6 ans ; de leur union est né Théo, leur fils. Aujourd’hui, ils souhaitent mettre fin à leur union pour vivre chacun de leur côté, mais aucun d’eux ne connaît véritablement la procédure… 

D’abord, le couple est d’accord sur la majorité des points relatifs à leur divorce, notamment la garde de Théo et le versement mensuel d’une pension alimentaire. Depuis 2017, il est possible de faire appel à deux avocats, un pour chacune des parties, pour procéder à un divorce sans juge.

Le divorce par consentement mutuel permet un véritable gain de temps sur l’ensemble de la procédure, et des négociations moins conflictuelles pour le couple.

Mathieu et Pauline choisissent chacun un avocat pour les représenter. Après s’être entendus sur la rupture du mariage et ses effets, ils rédigent, avec l’aide de leurs avocats, une convention de divorce. Leurs avocats respectifs veillent tout au long de la procédure à leurs intérêts, ainsi que ceux de Théo. 

La convention de divorce de Pauline et Mathieu est rédigée par leurs avocats qui vont leur envoyer un exemplaire chacun. Ils disposent alors de 15 jours de réflexion ; un délai imposé par la loi.

Une fois ces 15 jours passés, la convention est signée par les époux et contresignée par les avocats. Elle devient un “acte sous signature privée contresigné par les avocats”, autrement dit un accord entre les deux parties.

La convention est ensuite déposée au rang des minutes d’un notaire : cela veut dire que le notaire va procéder à l’enregistrement de cet acte afin de l’authentifier pour s’assurer du respect de la procédure.

Le divorce de Pauline et Mathieu sera prononcé le jour où il sera enregistré par le notaire.

Mathieu et Pauline n’ont donc pas à passer devant le juge pour divorcer : deux avocats ainsi qu’un notaire ont suffit pour mettre fin à leur union.

Retrouvez notre vidéo sur le divorce par consentement mutuel sur YouTube.

 

Recevoir les prochains articles par e-mail

Laisser un commentaire

Articles populaires