Une clientèle fidèle qui parle positivement de votre expertise, c’est ce que vous recherchez probablement en tant qu'avocat. Il s'agit alors de mettre en place une réelle stratégie marketing (non, ce n'est pas un gros mot) basé sur la segmentation de votre clientèle : vos clients ne veulent pas tous la même chose et il est important de connaître les besoins de chaque client pour adapter vos actions marketing dans le futur. 

Développez votre présence en ligne dès aujourd'hui

Voici 5 astuces pour développer une relation de confiance avec eux.

customerloyalty-2.jpg

Pour être fidèle, votre client doit sentir que vous êtes disponible pour lui.

1. Rappelez-les quand ils vous contactent 

Cela peut sembler évident, mais il nous semblait important de le rappeler. Un justiciable qui entre en contact avec vous souhaite vous avoir au bout du fil rapidement. Si ce n’est pas immédiat, il est important de le rappeler dès que possible afin de lui montrer que vous lui accordez de l’importance. 

J’entends souvent les plaintes des justiciables n’ayant pas eu de réponse de la part de l’avocat qu’ils ont contacté trois semaines auparavant. Ce type de comportement nuit à la réputation de l’auxiliaire de justice en question mais donne aussi une mauvaise image de la profession en général. La satisfaction client est une donnée importante, et les rappeler peut vous aider à améliorer cette donnée. 

 

2. Prêtez attention à leur vie personnelle

Un client qui vous contacte pour un problème lié au droit du travail, de la famille ou autre domaine portant atteinte à leur vie personnelle attend de vous une certaine disponibilité “émotionnelle”. C’est à ce niveau qu’interviennent les soft skills dont nous vous avons déjà parlés dans un précédent article.

Vos clients attendent souvent une prise en charge humaine de leur problème, au même titre qu’un traitement rapide et efficace de leur dossier. Nul besoin de remplacer au pied levé un psychologue : prenez simplement quelques minutes pour réellement les écouter. L’aspect humain du métier est indispensable et vous permettra de laisser un bon souvenir à votre client qui reviendra très probablement vers vous s’il a besoin d’autres conseils juridiques.

 Gardez contact avec vos clients !

Le plus important est la communication avec votre client

3. Préparez des questionnaires de satisfaction

Comment fidéliser efficacement votre clientèle ? Vous avez répondu rapidement à sa demande, vous vous êtes intéressé à lui en tant que personne et non en tant que client uniquement, il faut maintenant assurer le “service après-vente”. C’est un point essentiel pour que votre clientèle se sente valorisée.

Il vous faut donc développer une enquête de satisfaction via des questionnaires que vous enverrez à vos clients quelques jours après la résolution de leur affaire/avoir donné les conseils juridiques qu’ils attendaient. Il est possible d'utiliser Typeform qui propose des templates simples et agréables visuellement. 

Cela a une double fonction : vous pourrez d’une part connaître vos points d’amélioration, ce qui n’a pas fonctionné vis-à-vis de leurs attentes, et vos clients sentiront que vous êtes dévoué à votre métier et que leur avis compte. Il s'agit d'un vrai indicateur de performance pour l'avocat. 

 

4. Intégrez-les à vos newsletters

Il s’agit encore d’une façon d’avoir un suivi de vos anciens clients. Ainsi, ils auront d’une part des conseils sur l’évolution de la législation dans votre domaine d’intervention, mais également des nouvelles de votre cabinet. Cela permet d’humaniser la relation que vous avez avec eux afin que l’image positive de votre expertise qu’ils avaient lors du traitement de leur dossier soit pérenne. 

Cette newsletter doit être mensuelle voire trimestrielle afin de ne pas les submerger d’informations qui ne les intéressent pas. Cependant, il s’agit d’un must-have pour les avocats qui souhaitent installer durablement leur “marque” dans l’esprit des justiciables.

 Avocats, soyez partout !

En tant qu'avocat, vous devez être présent sur tous les fronts

5. Faites un point au bout de quelques mois

Par téléphone pour une plus grande proximité, par mail si vous avez moins de temps : faire un point au bout de deux ou trois mois est aussi important lorsque vous effectuez votre suivi client. Cela permet de savoir si le demandeur n’a pas d’autres questions juridiques mais cela permet surtout de continuer à développer cette image positive de votre expertise.

D’autres procédés peuvent être mis en place : si vous suivez depuis longtemps un client, vous pouvez également lui prodiguer de temps à autre des conseils juridiques gratuits afin qu’il se sente en confiance avec vous et qu’il n’aille pas voir ailleurs.

Intéressez-vous aux techniques marketing qui ont fait leurs preuves et utilisez-les avec parcimonie : c’est souvent ce que vos clients attendent et ils vous le rendront bien.

N'hésitez pas à consulter notre article sur les 5 choses que votre client attend de vous en 2017 pour aller encore plus loin ! 

 

Recevoir les prochains articles par e-mail

Laisser un commentaire

Articles populaires