Pour développer votre présence en ligne, avez-vous déjà envisagé de créer une chaîne sur Youtube ? La plateforme de vidéos en ligne ne cesse de grossir et a déjà séduit plusieurs avocats francophones pour leur communication. On vous explique pourquoi Youtube peut être intéressant pour vous et on vous donne des conseils pour y arriver.

Le potentiel de Youtube, en quelques chiffres

D’après les chiffres publiés lors du Brandcast Youtube d’octobre 2017, ce sont pas moins de 37,5 millions de Français qui se rendent sur YouTube chaque mois, ce qui équivaut à 81% de la population connectée. Dans l’hexagone, le temps passé à regarder YouTube sur mobile a augmenté de plus de 45% en un an.

Une audience énorme, certes, mais est-elle vraiment adaptée aux avocats ? Youtube, ce ne serait pas surtout pour les adolescents ? Pas tout à fait puisque d’après le Brandcast Youtube de novembre 2016, 48% des utilisateurs français de la plateforme ont entre 25 et 49 ans. Il s’agit à 49% de femmes et à 40% de parents.

Si le droit n’est pas forcément le sujet auquel on pense immédiatement en parlant de Youtube, il faut savoir que 52% des utilisateurs viennent sur la plateforme pour s’informer, apprendre et progresser, mais également que 6 utilisateurs sur 10 qui regardent une vidéo en parlent ou la partagent. Une réelle opportunité pour les décrypteurs du droit de s'y faire une place.

Quelques exemples de “Youtubeurs en droit”

Commençons par quelques exemples d’avocats ou de professionnels en droit ayant sauté le pas et lancé leur chaîne Youtube :

  • 911 Avocat, co-créée par Eloïse Wagner, avocate au Barreau de Paris, a été pensée comme une émission de vulgarisation juridique, qui explique de manière simple et légère le droit qui s’applique aux vidéos sur internet ;
  • Camille décode est une avocate et professeure de droit qui décrypte le droit de manière décalée en s’appropriant les codes et tendances de Youtube ;
  • Alexiane Wyns est une avocate au Barreau de Bruxelles qui a créé une chaîne dédiée au droit belge de l'entreprise, à destination des start-ups, PME et sociétés étrangères actives en Belgique.

A lire aussi : l’interview d’Alexiane Wyns où elle nous parle de sa chaîne Youtube et de son approche du numérique.

CARO & Le Droit, Le Clan des Juristes, JurisMana ou encore Loralis Paris sont autant d'autres exemples de chaînes disposant d’une approche du droit sur Youtube unique, sur le fond comme sur la forme. Une courte liste d’exemples qui n’a bien sûr rien d’exhaustif. N’hésitez pas à vous rendre sur Youtube pour trouver d’autres avocats s'adonnant à la création de vidéos sur la plateforme.

youtube-camille-decodeCamille décode est une chaîne qui n'hésite pas à s'approprier les codes et usages
de Youtube pour parler le langage des utilisateurs de la plateforme.

Pourquoi créer une chaîne sur Youtube quand on est avocat ?

C’est la grande question : pourquoi se lancer sur Youtube ? Vous êtes surement déjà sollicité de toutes parts par vos clients et jonglez entre vos dossiers en cours. Le tout en essayant tant bien que mal de concilier votre activité avec votre vie personnelle. Et maintenant on vous suggère de trouver du temps pour réaliser des vidéos ? Voici 3 bonnes raisons de créer votre chaîne :

1. Développer votre présence en ligne

Nous l’avons exploré dans un livre blanc et au cours d’une Masterclass : l’avenir de la profession est aux avocats connectés. Les justiciables se tournent de plus en plus vers Internet pour se renseigner sur leurs droits et faire appel à un avocat. Développer votre présence en ligne est donc indispensable. Youtube, comme peuvent déjà l’être des réseaux sociaux comme Facebook ou LinkedIn, est un nouveau canal de communication à exploiter.

2. Atteindre une audience et clientèle nouvelle

Qui dit nouveau canal de communication dit également nouvelle audience. En effet, les utilisateurs d’une plateforme de vidéos en ligne comme Youtube ne sont pas toujours les mêmes que ceux des réseaux sociaux plus traditionnels. Il s’agit donc de potentiels clients qui ne vous auraient pas connu autrement mais également d’une source de bouche à oreille supplémentaire pour faire connaître votre cabinet.

3. Participer à la démocratisation de l’accès au droit

Grâce à Internet, les justiciables ont la possibilité de chercher des réponses à leur questions juridiques avant même de contacter le moindre avocat. Mais les sources d’informations sont nombreuses et parfois difficiles à interpréter, d’où l’importance de travailler à la démocratisation de l’accès au droit en partageant des informations claires et vulgarisées. Les contraintes du format vidéo gênèrent une autre manière de parler du droit.

Démocratiser l’accès au droit, c’est aussi une des missions que s’est fixé mon-avocat.fr. Grâce à Youtube, nous pouvons diffuser des vidéos pédagogiques qui visent à décrypter certaines démarches, comme la préparation d’une consultation chez un avocat :

Découvrez la chaîne Youtube de mon-avocat.fr

Conseils pratiques pour vous lancer sur Youtube

En théorie, lancer une chaîne Youtube est plein d’avantages. Mais en pratique, comment vous y prendre ? Nous n’allons pas passer de temps à vous expliquer comment techniquement créer votre chaîne (il existe de nombreuses ressources détaillées sur l’aide de Youtube si vous voulez en savoir plus) mais plutôt vous aider à avoir la bonne approche.

1. Organisez vous

C’est la première étape et la plus importante : choisissez une thématique pour votre chaîne. Il peut simplement s’agir de vos domaines de droit de prédilection ou au contraire de domaines que vous avez peu l’occasion d’explorer dans le quotidien de votre cabinet mais qui vous intéressent.

Tous les types de droit sont-ils appropriés sur Youtube ? A priori, il n’y a pas de limites. Tâchez cependant d’éviter les sujets trop niche qui peineront à trouver une audience. A l’inverse, des thématiques trop populaires pourront rencontrer des difficultés à sortir du lot.

Une fois votre thématique choisie, listez les sujets que vous aimeriez aborder sur votre chaîne pour commencer à planifier vos vidéos. De manière générale, adoptez le principe “un sujet = une vidéo”, à la fois pour produire des vidéos courtes et concises mais également pour les optimiser plus facilement. A l’instar de votre site internet ou de vos articles de blog, il faudra optimiser vos vidéos autour d’un mot clé, qu’on retrouvera dans le titre, la description et les tags de la vidéo.

2. Soignez la présentation

Les standards de qualité sur Youtube ont grimpé en flèche depuis sa création et il serait dommage de sortir du lot pour les mauvaises raisons. Privilégiez donc des vidéos en haute définition et, si vous décidez d’intégrer des éléments graphiques (photos, illustrations, texte...), restez sobre et simple dans un premier temps. Vous aurez tout le temps de faire évoluer l’identité visuelle de votre chaîne avec le temps. N’oubliez jamais que la qualité de vos vidéos va naturellement avoir un impact sur votre image et celle de votre cabinet.

Pour produire vos vidéos, inutile d’investir dans énormément de matériel. Dans la plupart des cas, votre smartphone suffira à enregistrer des séquences de qualité sans avoir à acheter une caméra ou un appareil photo dédié. Optez pour un trépied pour fixer votre téléphone si nécessaire.

youtube-laure-alice-bouvier-videoVoici un exemple de vidéo de Loralis Paris, avec une réalisation simple et claire.

3. Ne négligez pas la qualité sonore

L’image est importante mais le son l’est encore plus. Les utilisateurs de Youtube seront beaucoup plus cléments face à une vidéo de moins bonne qualité visuelle mais avec un son impeccable que l’inverse. Prenez donc le temps de faire plusieurs essais avant d’enregistrer votre vidéo finale.

La qualité sonore va dépendre du matériel que vous utilisez, mais également de l’endroit où vous enregistrez votre vidéo. Attention aux échos ou aux endroits trop bruyants comme les lieux publics.

4. Publiez régulièrement

C’est la clé pour construire progressivement une base d’abonnés. En postant régulièrement de nouvelles vidéos, vous pouvez créer un réel rendez-vous auprès des utilisateurs ayant apprécié votre contenu.

Sachez que “publier régulièrement” ne veut pas pour autant dire “publier beaucoup”. Si votre calendrier ne le permet pas, n’essayez pas de publier tous les jours, voire plusieurs fois par semaine. L'important est avant tout d’alimenter de façon récurrente votre chaîne.

youtube-alexiane-wynsSur sa chaîne Youtube, Alexiane Wyns publie chaque semaine une nouvelle vidéo.

5. Créez un écosystème vertueux

Youtube dispose de nombreux outils pour connecter vos vidéos entre elles. Vous pouvez créer des playlists regroupants vos vidéos traitant de thèmes similaires ou faisant partie d’une même série. Il existe également un système d’annotation qui vous permet de suggérer d’autres vidéos en cours de lecture, de quoi inciter l’utilisateur à regarder plusieurs vidéos de vous à la suite.

Quelles sont vos responsabilités juridiques en tant que Youtubeur ?

Youtube est une plateforme de (presque) toutes les libertés créatrices mais n’est pas exempte d’un encadrement législatif, notamment en ce qui concerne la responsabilité du créateur de contenu. Quelques points de rappel à garder en tête si vous vous lancez dans l’aventure :

Vous êtes juridiquement responsable du contenu de votre chaîne

Cette responsabilité est d’abord pénale, si vous partagez un contenu illicite comme des propos injurieux, sexistes ou encore racistes… Ce cas de figure ne devrait normalement pas vous inquiéter en créant une chaîne qui parle de droit mais est toujours importante à mentionner.

Votre responsabilité peut également être engagée en cas de plagiat (ou contrefaçon), comme le prévoit l’article L335-3 du code de la propriété intellectuelle qui énonce :

“Est également un délit de contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d'une oeuvre de l'esprit en violation des droits de l'auteur, tels qu'ils sont définis et réglementés par la loi.”

Bien entendu, vous gardez la possibilité de vous inspirer d’autres Youtubeurs (ou plus largement d’autres créations), puisque l’inspiration est différente du plagiat. En cas de doute, contactez d’abord le créateur original pour demander une autorisation.

Enfin, votre responsabilité concerne les conseils jugés dangereux que vous pourriez donner dans l’une de vos vidéos et causerait directement un dommage à autrui. Comme le prévoit l’article 1240 du Code civil :

“Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer.”

Vous êtes responsable des commentaires laissés sur votre chaîne

Lorsque vous postez une vidéo, soyez vigilant sur les messages que pourraient laisser les utilisateurs. En effet, vous pouvez être tenu responsable de tout propos illicite que vous auriez vu et que vous n’auriez pas supprimé (ou pas assez rapidement). C’est notamment le cas des commentaires pénalement répréhensibles.

Retrouvez la vidéo de 911 Avocat qui explique en détail votre responsabilité vis à vis des commentaires d'utilisateurs :

Youtube met à votre disposition des outils de modération pour vous aider à supprimer les commentaires indésirables et propose même la désactivation des commentaires sur vos vidéos si vous le souhaitez.

Recevoir les prochains articles par e-mail

Laisser un commentaire

Articles populaires